Dans le vestiaire d’… Inès de la Fressange !

Inès, c’est la quintessence de la parisienne, celle qui fait la couverture du Elle, et que les étrangers nomment quand ils pensent style.

Mais Inès, c’est aussi une dame de 58 ans qui s’assume parfaitement. Plus rock que bourgeoise, sans jamais succomber aux sirènes du jeunisme.

Son placard à elle est simple et élégant, des basiques à mixer et quelques idées reçues à défaire. Privilégier le bleu marine au noir, parce qu’il donne meilleure mine et qu’il est moins triste. Emprunter des pièces au vestiaire de son homme : blaser, veste, chemise blanche sans oublier de les ceinturer pour plus d’allure. S’autoriser des mélanges improbables : le rose et le rouge. Enfin arborer des imprimés rétros, chinés aux puces pour rejouer, en plus vêtu, «le déjeuner sur l’herbe»: Bohême mais pas trop, tout de même

Inès de la Fressange avec mon amie Sophie Brafman, auteur de cet article

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *